A faire, a voir

  • A faire, a voir
  • Ambiance

Ambiance

Les Sanfermines sont des fêtes vécues la plupart du temps dans la rue. Pratiquement toutes les activités festives sont organisées en plein air et l’ambiance est dans la rue. Le soir, une fois les Feux d’Artifice achevés, la fête continue, principalement dans le Vieux Quartier de Pampelune, qui abrite la majorité des bars, sociétés gastronomiques et « peñas » (associations ludiques).
Les zones les plus distinguées sont notamment la Plaza del Castillo, la Cuesta de Labrit et San Nicolás.

Durant les fêtes, la Plaza del Castillo est toujours bondée et l’ambiance y est permanente, en particulier après la corrida, lorsque les « peñas » envahissent le Vieux Quartier. Les pelouses des jardins publics sont également très fréquentés par les festards pour y faire un somme. Les bars et bistrots les plus typiques sont le Txoko, le Casino l’Eslava, le Baviera, le Gure Etxea ou l’historique Café Iruña, avec leurs terrasses et ambiance musicale le soir (rock, pop ou folklore basque).

Les terrasses de la Cuesta de Labrit sont également très fréquentées, par un public en général plus VIP. C’est là que se trouvent le Kabiya, le Cavas et le Café con Sal.

Les rues San Nicolás, San Gregorio, Comedias, Lindachiquia et Nueva accueillent d’autres bars très connus, comme le Bugales, l’Ona, le Gorriti, le Catachú, le Noé, le Río, le Baserri, l’Otano, le Marrano ou le Museo. C’est l’un des quartiers préférés par les Pamplonais durant toute l’année.

La rue Estafeta est la zone des « pintxos » (tapas). En fin d’après-midi, c’est le rendez-vous des familles avec enfants et des jeunes qui débutent leur soirée-nuit festive. Les « pintxos » les plus renommés sont ceux de La Granja, Fitero, Monasterio, Evaristo, Gaucho, Niza, Guria et Adoquin de la Estafeta. Ils sont tout spécialement fréquentés à midi, à l’heure de l’apéritif et après la corrida, mais aussi par les couche-tard à l’aube. Les « peñas » et les Pamplonais préfèrent la rue Jarauta et ses alentours : Plaza de Virgen de la O, Plaza de Recoletas… où se trouvent la majorité des locaux des « peñas », qui animent les rues avec leurs « charangas » (orchestres) et où les prix sont moins chers.

L’Edificio Singular, du Premier Ensanche, abrite le pub Singular Club, avec ses projections de films, documentaires et vidéos musicales. Un établissement complètement rénové, au design moderne et minimaliste.

La zone de Calderería offre une ambiance et une musique plus alternatives et libérales. Elle comprend les rues San Agustín, Tejería, Navarrería et les alentours de la Cathédrale. La Plaza de la Navarrería, avec sa fontaine de Santa Cecilia, est très fréquentée par les anglo-saxons, du haut de laquelle certains saoulards se jettent parfois. C’est sur cette place que se trouve le classique Mesón de la Navarrería, mélange d’ambiance anglo-saxonne et autochtone.

Sur les remparts de la ville, le Mesón del Caballo Blanco, un endroit tranquille aux réminiscences médiévales, offre une magnifique vision panoramique sur les villages voisins. Un espace vert entouré de murailles, où pouvoir profiter de la magie de ce site emblématique de Pampelune.

Au fur et à mesure de l’extension de la ville, l’ambiance festive s’est étendue aux nouveaux quartiers. La zone d’Iturrama, San Juan et la Plaza Yamaguchi comptent aujourd’hui un grand nombre de pubs nocturnes. Le quartier Iturrama offre une ambiance plus tranquille, à l’ambiance musicale pop et rock contemporaine, très appréciée par les 30 à 50 ans. Il compte également plusieurs restaurants, outre ses nombreux bars et cafétérias.

Le quartier de San Juan est une autre zone d’ambiance toute l’année et avec également des bars à « pintxos » : Charlot, Letyana, El Molino. Il est tout spécialement apprécié par ses pubs et bars à l’ambiance rock et ses discothèques. La Travesía Bayona est la rue la plus fréquentée.

La zone de la Plaza de Yamaguchi, au bout de l’Avenida Bayona, compte également des bars, cafétérias et pubs de style anglais, tels que le Gallipot, le Central ou le Pichachilla.